Les vins du Château Lyonnat sont des vins de gardes que l’on peut garder 10 ans dans une bonne cave. Aussi pour vous aider dans le choix des millésimes vous trouverez ci-dessous quelques commentaires sur les dix dernières années.

2005 : année avec un été chaud et une belle arrière saison. La météo parfaite en résumé. Les vins sont ronds et riches parfait à boire maintenant.

2006 : millésime classique suite à un bel été (peu de pluie). Un vin dense et fruité qui peut encore être gardé.

2007 : un été mitigé mais une très belle arrière saison. Vin peu tanique plus sur le finesse à boire dès à présent.

2008 : après un été froid et humide le millésime est sauvé par une magnifique arrière saison chaude et venté qui a permis d’attendre la fin octobre pour vendanger. Vin avec une bonne acidité qui en fait un bon vin de garde qui peut attendre.

2009 : superbe millésime avec une météo parfaite du printemps jusqu’aux vendanges. Dans la même ligné que 1947, 1959, 1982 et 1989. Vin fort en alcools avec peu d’acidité qui les font parfois apparaître un peu lourd. Mais la couleur est superbe et en bouche il y a beaucoup de fruit et des tanins suaves. Un vin déjà très agréable mais qui se gardera bien aussi.

2010 : un bel été mais avec des nuits fraiches. Un beau millésime classique sûrement le meilleur des dix dernières années. Comme le 2009 on retrouve une belle couleur et en bouche beaucoup de fruit et de très beaux tanins. Mais en plus on a une belle acidité. Au final on a un vin exceptionnel que l’on pourra garder très longtemps (15 à 20 ans).

2011 : belle année qui a donné de très jolis vins dont le seul tort est d’arrivé après 2009 et 2010. Le vin présente pourtant un belle équilibre acidité tanin qui permettra de le garder. Il est cependant agréable à boire dés à présent car il est moins concentré que 2009 et 2010.

2012 : un millésime tardif du à une météo pas mauvaise sans être franchement chaude. L’année a surtout donnée de bons résultats pour les merlots. Les vins sont gourmands et fruitiers. Il se gardera bien.

2013 : année catastrophique à cause d’une météo défavorable qui a causé des petits rendements. Les vins sont peu taniques, ils développent cependant de beaux arômes de fruits et quelques notes épicés. Ils sont à boire rapidement.

2014 : les conditions climatiques ont été favorables au printemps mais l’été a été maussade avec un mois de juillet froid et un mois d’août humide. Alors que l’adage populaire veut qu’août fait le moût ici c’est le mois de septembre qui a rempli ce rôle et sauvé le millésime. Le raisin a finalement pu atteindre une maturité optimale qui laisse présager un vin de bonne qualité. Une bonne extraction des tanins associé à une acidité élevé en feront un vin de bonne à grande garde. En bouche du fruit et des tanins souples.